SEO ? Mais quel est ce terme barbare ? Si on devait l’expliquer le plus simplement possible, le SEO, c’est ce qui vous permet de trouver un site web quand vous tapez une recherche sur Google. Dans cet article, nous vous donnons des points de travail pour optimiser le référencement naturel de vos pages web.

Règles et principes de base

Acronyme de Search Engine Optimization, le SEO est l’ensemble des actions qui permettent à un site web de remonter dans les premiers résultats des requêtes des internautes sur les moteurs de recherche. On parle également de référencement “naturel” ou “organique”. C’est-à-dire que les techniques utilisées sont gratuites et font remonter “naturellement” le site web dans les résultats de recherche.

L’objectif est d’occuper la première position sur les mot-clés choisis. Idéalement, un site web devrait toujours apparaître sur la 1ère page des résultats de recherche pour obtenir du trafic qualifié sur le long terme. Il faut savoir que les 5 premiers résultats représentent 67,60% de tous les clics.

SEO : comment ça marche ?

C’est très simple : Google envoie ses bots crawler les pages de chaque site web afin de les indexer en leur attribuant un ranking.

Pour faire vraiment simple, les bots de Google passent sur les pages de votre site web, les évaluent, puis les font apparaître dans les résultats de recherche en leur attribuant un classement.

Ce classement dépend du respect des règles fixées par Google. En effet, pour être bien vu par son algorithme, il faut faire très attention aux techniques de référencement naturel utilisées.

Mais avant d’en parler, pourquoi sommes-nous si dépendants à Google ? Parce que plus de 90% des recherches internet sont effectuées sur son moteur de recherche. Il fixe donc les règles pour indexer les sites web.

On distingue en général deux grands points de travail dans le référencement naturel :

  • Le SEO on-page. C’est la partie qui consiste à optimiser la structure interne et le contenu de votre site, afin de le rendre accessible aux moteurs de recherche.
  • Le SEO off-page. C’est la partie qui mesure la popularité de votre site, notamment grâce aux liens entrants (link building).

Le SEO on-page, où l’art de bien construire son site web

L’importance de la structure

Le référencement naturel doit se penser en amont de la création du site. En premier lieu, il faut penser à l’arborescence de son site.

Il faut poser sur papier la hiérarchie de votre site pour l’organiser de façon optimale. Votre contenu sera ainsi organisé en catégories et sous catégories. Par exemple, pour un site traitant de tourisme à Bordeaux, on pourrait avoir l’arborescence suivante :

SEO Structure du site

L’idée est que chaque catégorie soit organisée en silo sémantique, c’est-à-dire qu’elles sont hermétiques entre elles et n’utilisent pas les même mots-clés. Cette technique permet d’améliorer le référencement naturel des pages.

Anatomie d’une page optimisée pour le référencement naturel

Une page web est composée des éléments suivants :

SEO Structure page web

#1 Balise <Title>

C’est le titre de votre page. Il doit être unique et comporter moins de 70 caractères, au risque d’être tronqué par Google. Le maximum de mots-clés doit y être intégré, afin de correspondre au mieux aux requêtes des utilisateurs. Il n’apparaît en tant que telle que dans les pages de résultats de recherche, les intitulés d’onglets et les favoris.

#2 URL

Plus elle est longue, moins elle inspire confiance. Toutes vos URL devraient donc être courtes et indiquer votre mot-clé principal. Evitez d’y intégrer les “stop-words” ; ceux qui n’apportent rien à l’utilisateur. Par exemple, “le”, “un”, “des”, “à”, etc. devraient être bannis de votre URL personnalisée.

#3 Balise <H1>

C’est votre en-tête. Pour un article de blog, il s’agit de son titre. De préférence, il devrait être différent de votre <Title>.

Par ailleurs, les balises sémantiques <H2>, <H3>, etc. peuvent être utilisées pour hiérarchiser votre contenu. Bien qu’elles ne soient pas indispensables au référencement, elles permettent de faciliter la lecture. Attention cependant à respecter des règles de logique : par exemple, H3 ne peut exister sans H2.

Cependant, il ne peut y avoir qu’un seul H1 par page, alors que vous pouvez avoir plusieurs H2 et H3.

#4 Balise <body>

C’est le contenu de votre page. Article de blog, description de produits ou services, c’est ici que vous écrivez votre contenu, en prenant soin de distiller des mots-clés tout le long.

En SEO, l’idéal est de n’avoir qu’une seule idée par page et de ne cibler qu’un seul mot clé par page.

#5 Balise Alt

C’est la balise utilisée pour renommer les images. C’est un bon moyen pour les référencer sur un mot-clé ou bien, en cas d’erreur de chargement de l’image, d’indiquer au lecteur ce qu’elle est censée représenter.

#6 Maillage interne

Les liens internes vers d’autres pages de votre site permettent d’améliorer la navigation de vos lecteurs. Ils peuvent par exemple naviguer d’articles en articles beaucoup plus facilement.

Les liens internes sont également utiles aux bots de Google, qui peuvent se déplacer sur votre site web et juger de la pertinence des pages entre elles. Ils peuvent également prendre en compte les pages les plus importantes de votre site en fonction du nombre de liens qui pointent vers elle. Mais attention à ne pas en abuser !

Enfin, le maillage interne doit respecter les silos dont nous vous parlions plus tôt. Pour notre exemple du site fictif visiterbordeaux.fr, les pages hôtels devraient uniquement envoyer des liens vers d’autres pages de cette catégorie : comme chambres d’hôte et châteaux.

#7 Méta-description

Un dernier élément à renseigner est la méta-description. Ce texte de moins de 160 caractères permet de fournir une description à l’utilisateur sur le contenu à suivre. Elle figure sur les pages de résultats de recherche, sous le “Title” et le lien URL qui y correspond. Voici un exemple :

SEO Balise Title et Meta Description

Si vous utilisez WordPress, le plugin Yoast SEO est un très bon outil pour vous aider dans votre référencement naturel. Il vous fournit une checklist de points à travailler pour optimiser le contenu de votre page.

SEO on-page : les règles relatives au contenu

Pour Google, le plus important est d’apporter du contenu pertinent à ses utilisateurs.

SEO bonnes pratiques contenu

Les bonnes pratiques à suivre

Chaque page de votre site devrait contenir au minimum 300 mots. Afin d’être le plus complet possible et donc le plus pertinent, nous vous conseillons de viser plus haut. Votre mot-clé principal devrait être répété entre 1 et 2% au maximum, au risque de passer dans le black-hat SEO avec un contenu spamming. Là encore si vous utilisez WordPress, Yoast SEO sera le plugin idéal pour vous accompagner dans la création de contenu.

Le fichier Robots.txt se trouve à la racine de votre site web. Il permet d’indiquer aux robots des moteurs de recherche les pages à indexer et celles à ignorer. Si votre site n’existe pas du tout sur Google & co, c’est certainement ici que se trouve votre problème ! Sur un site WordPress, il pourra être paramétré dans la section “Réglages” de votre tableau de bord.

Il est également possible de faciliter la lecture des robots en envoyant à Google votre sitemap. Le sitemap est un document généré automatiquement (par plugin sur WordPress ou via des sites internet), qui fournit aux bots des informations sur la façon dont il faut lire les pages de votre site. En cas de refonte de site et de perte de classement SEO, envoyer votre sitemap peut permettre de rétablir la situation plus rapidement.

Pensez aussi à créer une page d’erreur 404 personnalisée, qui permettra à vos utilisateurs de poursuivre leur navigation malgré le lien “perdu”.

Les erreurs à éviter à tout prix

Le contenu dupliqué est à bannir. Sans le savoir, votre site peut “se répéter” : dans les extraits d’articles, les résumés, etc. également en e-commerce, si les descriptions de produits se ressemblent. Il faut essayer au maximum de reformuler ses textes pour que l’algorithme de Google comprenne qu’il s’agit d’un contenu unique. La chasse continue également sur tout le web, où des pirates peuvent voler votre contenu sans vergogne !

Bien que n’ayant pas trait au contenu en lui-même, votre site ne doit contenir aucune page orpheline. Une page dite “orpheline” signifie qu’il n’y a aucun lien, interne ou externe, pour poursuivre la navigation. Les bots qui s’y retrouvent coincés ne peuvent pas poursuivre le crawl et l’algorithme de Google le punit sévèrement.

De même, il ne devrait y avoir aucun lien mort sur votre site. Un lien mort est un lien hypertexte qui pointe vers une page qui n’existe pas ou plus. Pour Google cela se traduit par du contenu non pertinent pour les utilisateurs. Il est donc impératif de créer des redirections vers les pages de votre site pouvant remplacer ce vide.

Google accordant de plus en plus d’importance à la vitesse de votre site, principalement dans une optique mobile first, optimisez le poids de vos images pour qu’elles ne freinent pas le chargement de vos pages.

Enfin si vous tenez un blog, n’oubliez pas d’insérer des boutons de partage sur les réseaux sociaux pour maximiser le nombre de vues de votre contenu et donc, le trafic que vous obtiendrez sur votre site web.

Le SEO off-page, où l’art d’être populaire

Comme nous l’avons dit plus haut, le SEO off-page, ou SEO off-site, correspond à la popularité de votre site. Notamment, Google s’attache à étudier les signaux provenant de sites externes. Nous vous expliquons ci-dessous ce que cela signifie.

Netlinking, link building et backlinks

Voilà beaucoup de termes compliqués pour une stratégie en fait assez simple à comprendre.

Nous venons de dire que, pour classer les sites web, Google observe leur popularité. Pour ce faire, il va regarder le nombre de sites qui comportent un lien hypertexte renvoyant vers votre site web. On parle également de lien retour, d’où le terme de “backlink”.

Ce lien externe permet d’envoyer du trafic sur votre site web ce qui, aux yeux de Google, le rend plus pertinent. Attention cependant, cette stratégie de netlinking, également appelé link building, est très risquée en SEO, puisque Google a une tolérance zéro. Inutile de vous inscrire sur dix annuaires en un mois ou de réclamer des échanges de liens à tout va, vous serez repéré et sévèrement sanctionné.

Ne soyez pas surpris car c’est aujourd’hui l’un des éléments les plus importants dans le référencement naturel des sites. Il faut donc agir avec prudence et intelligence.

Le référencement social

Les réseaux sociaux aussi ont un rôle à jouer dans le référencement naturel de votre site web. Y être inscrit permettra au nom de votre site ou entreprise de remonter dans les résultats des moteurs de recherche.

Par ailleurs, en y étant actif et en les utilisant comme outils marketing, vous gagnez des fans, susceptibles de visiter votre site web. L’accroissement du trafic vient conforter Google quant à la pertinence de votre contenu et votre SEO s’améliore.

Pour bien finir cet article, notre dernier et en fait, premier conseil, est de garder à l’esprit que votre site doit avant tout être conçu pour vos visiteurs et pas pour les algorithmes. Le plus important est avant tout de créer du contenu riche et serviable qui engagera vos utilisateurs.