Vos premiers pas sur les réseaux sociaux peuvent être difficiles, particulièrement si vous êtes une petite entreprise et que vous ne connaissez pas bien les rouages du marketing sur ces plateformes. Les erreurs que l’on retrouve sur le compte des entreprises sont souvent les mêmes, voici comment les corriger.

En 2017, les réseaux sociaux vont continuer à prendre de l’importance dans la stratégie de communication des entreprises. Découvrez l’infographie de l’agence Quill sur le sujet et retrouvez nos insights juste après.

Infographie erreurs social media marketing

Erreur #1 : Parler beaucoup de vous

Sur les réseaux sociaux, le “Moi, moi, moi” est très peu apprécié par les utilisateurs car cela rend votre discours trop commercial. Un bon moyen de garder l’équilibre est donc d’utiliser la loi de Pareto. Oui, la fameuse règle des 80/20 !

A 80%, publiez des :

  • actualités sur votre secteur d’activité,
  • astuces et conseils d’experts,
  • contenus divertissants : vidéos, memes, etc.
  • articles pertinents.

A 20%, vos publications peuvent contenir :

  • de nouveaux produits,
  • des offres spéciales,
  • des jeux-concours,
  • des bons de réduction

Soyez intéressants et modérés dans votre fréquence de publication. Les utilisateurs se désabonneront vite de votre page si vous publiez plusieurs fois par jours des contenus inintéressants.

Erreur #2 : Ignorer les commentaires négatifs ou pire, les supprimer

Aujourd’hui, vos clients passent plus de temps sur les réseaux sociaux que sur le site web de votre entreprise. Par conséquent, c’est également là qu’ils cherchent à entrer en contact avec vous.

La première envie qu’on peut avoir en voyant un commentaire négatif est de le supprimer. A ne surtout pas faire ! Cela peut mettre l’internaute en colère qui, en retour, pourrait bien décider de vous inonder de commentaires négatifs. L’image que vous renvoyez alors à toute votre communauté est un manque d’honnêteté.

Bien sûr, si le message contient des propos racistes ou trop injurieux, vous êtes libres de le supprimer.

Répondez toujours aux commentaires qu’on vous laisse (même les plus désagréables) pour montrer que vous vous souciez de l’avis de vos consommateurs. D’ailleurs, s’il s’agit d’un avis négatif, essayez d’être le plus réactif possible afin d’éviter que la situation s’envenime. Une bonne solution pour éviter le conflit est également de proposer à l’utilisateur en colère de vous contacter par message privé pour régler la situation.

Même si des personnes différentes gèrent les réseaux sociaux, établissez des règles afin que tout le monde adopte la même attitude. Il n’y a rien de pire qu’un community manager qui perd son sang froid !

Erreur #3 : Mal utiliser les hashtags

Les “hashtags”, ancienne touche dièse du téléphone, ont pris le pouvoir sur les réseaux sociaux. Il serait dommage de ne pas s’en servir. Cependant, mal s’en servir pourrait bien être encore pire.

Sur Twitter, si officiellement, il n’y a pas d’autre limite que les 144 caractères, sachez que le ratio qui fonctionne le mieux est celui de 2 hashtags par tweet au maximum.

Facebook a également intégré le hashtag à ses publications. Cependant, les posts ayant un meilleur engagement sont justement ceux qui n’en comportent pas !

Sur Instagram, le nombre maximum d’hashtags pouvant être utilisés sur une même publication est de 30. Les publications qui utilisent 11 hashtags ou plus ont tendance à mieux performer.

Pensez à vous renseigner un minimum sur les hashtags que vous souhaitez utiliser afin de vérifier qu’ils n’ont pas été détournés. Utilisez des hashtags cohérents avec vos mots-clés, mais évitez les mots trop longs. Vous même risqueriez de vous tromper en le tapant.

Erreur #4 : Acheter des abonnés

Pour finir, n’achetez JAMAIS de likes ou abonnés. En effet, ces utilisateurs payés, que vous ne connaissez ni d’Eve, ni d’Adam, qui ne parlent probablement pas Français et qui ne servent qu’à gonfler artificiellement votre communauté, risquent de tuer votre page.

En effet, plus particulièrement sur Facebook, l’algorithme regarde le taux d’engagement des pages. Plus une publication est aimée et plus l’algorithme montrera cette publication au reste des utilisateurs. Cependant, et c’est le cas pour les fans payés, ceux-ci ne likent pas vos contenus, uniquement votre page. En conséquence : pas d’engagement = pas de visibilité… Ou comment réduire vos efforts à néant.

Vous voilà avertis ! Nous vous faisons confiance pour ne pas faire ces erreurs.